• Laure Bernardinis

Si j'étais Jeff Tuche *...

Mis à jour : août 5


Si j’étais Jeff Tuche*, je dirais ….

« Tu peux mourir de faim ; mais pas du coronavirus

Tu peux mourir de froid ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de misère ; pas du coronavirus

Tu peux mourir du cancer des poumons ; pas du coronavirus

Tu peux mourir du cancer de la thyroïde ; pas du coronavirus

Tu peux mourir du cancer du sein ; pas du coronavirus

Tu peux mourir du cancer du col de l’utérus ; pas du coronavirus

Tu peux mourir du cancer de l’estomac ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de tous les cancers, toutes les maladies auto-immunes et neurodégénératives possibles ; mais pas du coronavirus

Tu peux mourir d’Alzheimer ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de Parkinson ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de maladie cardiaque ; pas du coronavirus

Tu peux mourir du tabagisme ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de Colère, de tristesse ou de Peur ; pas du coronavirus

Tu peux mourir des perturbateurs endocriniens ; mais pas du coronavirus

Tu peux mourir des allergènes ; pas du coronavirus

Tu peux mourir des irritants ; pas du coronavirus

Tu peux mourir des additifs et addictions ; pas du coronavirus

Tu peux mourir des nanoparticules ; pas du coronavirus

Tu peux mourir des nanotechnologies, des implants ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de la radioactivité ; mais pas du coronavirus

Tu peux mourir des OGM ; pas du coronavirus

Tu peux mourir des ondes, micro-ondes et fréquences nocives ; pas du coronavirus

Tu peux mourir des radiations ; pas du coronavirus

Tu peux mourir des champs électromagnétiques ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de solitude et d'isolement ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de la séparation ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de manque de tendresse et d’affection ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de manque d’amour ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de maltraitance ; pas du coronavirus

Tu peux mourir d’injustice ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de rejet ; pas du coronavirus

Tu peux mourir d’humiliation ; pas du coronavirus

Tu peux mourir d’abandon ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de désamour ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de perdre ton libre-arbitre ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de perdre ton pouvoir intérieur ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de perdre ta puissance intérieure ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de perdre ton unicité ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de perdre ta liberté individuelle ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de T’oublier ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de Te mal-aimer ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de Te désengager ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de Te nier ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de Te réduire ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de Te soumettre ; pas du coronavirus

Tu peux mourir de Te trahir ; pas du coronavirus… Ah si ! tu peux !... »

A moins que non ! **

Si j’étais un média digne de ce nom, je dirais …

o Nombre de morts / an dans le monde : 59 000 000 dont 40 % de causes environnementales que sont les polluants chimiques, le tabac, la malnutrition

o vs/ coronavirus : 623 658 soit 1 % des causes de décès à l’échelle planétaire

o Indice de contagiosité de ce même virus : 1,5 à 3,5 sur 10 sur l’échelle des maladies infectieuses allant du choléra (9,5) au rhume (2)

o Taux de mortalité : < à 3% sur l’échelle des maladies infectieuses, virus et bactéries courantes, allant de la grippe aviaire et la peste bubonique (60%) à la salmonellose (1%)

Parce que d’après les hommes et femmes qui gouvernent le monde, certaines causes de mortalité sont acceptables et d’autres pas … à moins que non**… certaines causes de mortalité sont plus rentables et « docilisantes » que d’autres…

et ces quelques hommes et femmes au pouvoir (pas seulement politique, mais surtout financier) décident de semer la panique, l’effondrement économique, la séparation et la division, la délation et la dictature dans le monde !!!

Quels en sont les véritables raisons et enjeux ?

Au service de quoi ou de qui fait-on croire aux masses endormies que tout cela est au service du bien de tous, de la communauté humaine ?

Combien de temps encore l’humanité si unique, si diverse, si libre, mais si divisée va-t’elle se laisser voler ses libertés individuelles, son pouvoir créateur, son libre-arbitre, sa planète et ses richesses, ses enfants et ses rêves ?

Combien de temps l’humanité va-t-elle encore accepter l’inacceptable qui viole toutes les lois universelles à l’échelle individuelle, comme planétaire et qui entrave la véritable intelligence ; celle du cœur, de la connaissance et de la sagesse ?

Or, je suis ce que je suis. Alors, je dis cela :

Quoi qu’il arrive, nous sommes mortels et parmi la très longue liste de possibilités pour quitter notre corps à un moment ou un autre, probablement que chacun de nous a déjà décidé avant de s’incarner de quoi, quand et comment il allait vivre et mourir ; pouvons-nous nous rappeler de cela ?

Cependant il y a des facteurs extérieurs qui viennent compliquer, favoriser ou synchroniser les événements .

Mais, il n’y a rien de plus mortel que de donner notre pouvoir à quelqu’un d’autre, que de se soumettre à toute entrave à notre liberté individuelle, à notre libre-arbitre, à notre pouvoir intérieur, que de se laisser voler notre accès à notre Connaissance et notre Sagesse intérieure, que de laisser voiler notre discernement, que de se laisser isoler, séparer, diviser, que de laisser une minorité violer, voler, saboter et saccager ce qu’il y a de plus divin et sacré en chacun de nous ;

Notre vie sur cette planète est comme un tapis de jeu de société. Ce jeu n’a aucune « Règle du jeu » ce qui signifie pour moi que les joueurs ignorent les véritables Lois Universelles, les Lois de la Création, du Grand Tout. Ainsi il y règne par défaut un jeu de forces en mouvement ; le triangle des relations infernales Victime / Sauveur / Persécuteur.

Ce triangle infernal VSP se joue à plusieurs niveaux :

A l’échelle de l’Univers

A l’échelle de la galaxie

A l’échelle de la planète

A l'échelle des pays et des sociétés

A l’échelle de l’individu

Chaque niveau ayant des répercussions sur celui d’en-dessous …

J’ai mis du temps avant de comprendre les mécanismes qui nous enferment dans ce triangle et je sais combien ce discernement est difficile à acquérir, non par manque d’intelligence, mais parce qu’il demande de tourner son regard à l’intérieur de soi, de s’accorder du temps d'observation, de l’amour et de la bienveillance, et cela est hors matrice de notre société.

Mais si nous ne saisissons pas tous les mécanismes qui nous mènent là où nous en sommes aujourd’hui à tous les niveaux, individuel comme collectif, il y a une chose que nous avons tous et que nous savons tous pratiquer, même si c’est hors matrice…

C’est l’AMOUR, l’UNITE et le CHOIX.

Nous pouvons choisir de rester unis et solidaires de façon différente, sans fausse responsabilité collective, sans mensonge, sans manipulation, juste en se demandant librement, individuellement à partir de notre cœur et de notre Soi le plus élevé :

« dans quelle conscience collective la plus élevée, dans quelle société hautement évoluée est-ce que j’aimerais vivre et évoluer ? » ;

« de quelle façon puis-je maintenir ma clarté et mon discernement à partir de ma propre expérience ? »

« quelle attitude, comportement n’est décemment plus possible dans une telle société hautement évoluée ? » ;

« est-ce que la colère, la peur de l’autre, la délation, l’agression, le conflit, la soumission, la manipulation, le mensonge, la trahison, le rejet, l’humiliation, le non-respect des vérités, des espaces, de l’intégrité de moi et des autres, sont-ils acceptables, existent-ils dans une société hautement évoluée ? »

et à partir des réponses qui viennent, et qui seront notre plus haute vérité intérieure et individuelle, alors pratiquons, mettons en pratique cette vérité à chaque instant, même si elle n’existe pas encore aujourd’hui suffisamment et factuellement dans notre vie, dans notre société, sur notre planète… pratiquons notre vérité la plus haute, pratiquons envers les autres la façon dont nous voulons être traités… pratiquons l'alignement aux Lois Universelles, l’Amour de l’Être Humain Divin et Sacré que nous sommes.

Même si on l’avait oublié, rappelons-nous cela et pratiquons-le !

Avec Amour,

Laure Bernardinis, inspirée par mon Soi Supérieur

‘* Jeff Tuche : personnage culte du film Les Tuche 2 (extrait)… serait-ce un Maître de Sagesse !

** expression reprise de Neale Donald Walsh – Livre Conversation avec Dieu … un Maître de Sagesse assurément !

11 vues